L'Algérie recourt officiellement à l'emprunt extérieur
L'Algérie recourt officiellement à l'emprunt extérieur

L’Algérie s’est finalement tournée vers l’emprunt extérieur afin de faire face à la crise économique qui la frappe de plein fouet du fait de la baisse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux.

En effet, après que les responsables aient écarté à maintes reprises le recours à l’endettement extérieur, l’Algérie s’est finalement tournée vers cette option en empruntant 900 millions d’euros auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD), a annoncé cette même banque hier mercredi 02 novembre.

« Avec la baisse des recettes pétrolières, l’Algérie doit désormais mener une politique économique rigoureuse, en se basant sur une consolidation budgétaire, par une meilleure mobilisation de ses recettes et une rationalisation de ses dépenses », a expliqué la BAD dans un communiqué.

« Elle doit également diversifier son économie et renforcer sa compétitivité en vue de créer plus d’emplois, surtout pour les jeunes » a-t-on également mentionné dans le même communiqué.

La même source a précisé que la somme de 900 millions d’euros empruntée par l’Algérie devra servir au financement du  Programme d’Appui à la Compétitivité Industrielle et Énergétique (PACIE).

Rappelons que ce recours à l’endettement extérieur est intervenu après que plusieurs responsables algériens, notamment le premier ministre Abdelmalek Sellal, aient écarté un retour de l’Algérie vers cette option, estimant que le pays « n’en avait pas encore besoin ».

LAISSER UN COMMENTAIRE