Victoire de Trump : l'Algérie grande victime !
Victoire de Trump : l'Algérie grande victime !

Le choc pétrolier subi par l’Algérie générant une crise financière qui risque de s’aggraver, vient d’être renforcé par l’élection du controversé Donald Trump à la tête des Etats Unis américains.

En effet, tous les observateurs s’accordent à dire que les marchés internationaux ne se remettront pas de leur pessimisme manifesté durant la nuit décisive de l’élection américaine.

Pour cause, Donald Trump s’est clairement positionné en faveur d’une hausse de la production et de l’usage des énergies fossiles, en promettant de faire des Etats Unis l’un des exportateurs net du pétrole à court-terme.

L’accord d’Alger dont l’Opep reste attachée selon les déclarations de son secrétaire général , Mohamed Barkindo, lundi à Abou Dhabi, risque de ne pas pouvoir résister au pessimisme du marché compte tenu de la politique du nouveau président américain par rapport aux producteurs d’huiles de schiste dont l’émergence rapide a été le déclencheur de la guerre des prix.

«la promesse d’un nouvel afflux de pétrole américain sur les marchés pourrait retarder le retour à l’équilibre tant attendu par les producteurs, qui aux cours actuels n’ont pas retrouvé leur capacité d’investissement. Les américains pourraient certes consommer plus si la consommation d’énergie fossile revient en cours. A condition qu’ils en aient encore les moyens» commente le site économique Usine Nouvelle.

VALEURS CITÉES

Or                       0,28 %

Pétrole Brent           +1,31 % 

Pétrole                 WTI-0,27 %

De son côté, le site spécialisé Capital livre la même analyse «les marchés d’actions dévissent. Les contrats à terme suggèrent une chute de Wall Street. Le CAC 40 (PX1-4 427,26 -1,11 %) perd lui aussi du terrain, même s’il réduisait ses pertes en début de matinée. Le secteur automobile souffre particulièrement, alors que c’est un de ceux qui a le plus à perdre d’une victoire du républicain, selon Christopher Dembik, responsable recherche économique à Saxo Bank. En Asie, l’indice nippon Nikkei 225 a plongé de plus de 5%, et les autres places financières asiatiques sont en berne. Les cours du pétrole accusent aussi le coup, dans la perspective d’une moindre demande d’or noir, du fait d’un futur économique assombri.».

LAISSER UN COMMENTAIRE