Après son intégration dans les administrations institutionnelles et dans plusieurs secteurs, dont celui de l’éducation nationale, la langue amazighe est désormais investie dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication en Algérie.

Les frères Ould Oulhadj, cogérants du studio de création digital BMS Informatique, ont dévoilés trois applications portées en projets émancipateurs de cette langue au cours de l’organisation du Salon International du Livre d’Alger 2016 (SILA).

Ainsi, la première application Smartphone intitulée « Azul » a été lancée en 2015, et a reçu un franc succès. La deuxième application représente un dictionnaire monolingue amazigh avec des fonctionnalités spécifiques, tandis que la troisième application comprend la mise en oeuvre d’un clavier qui repose sur un prototype linguistique qui permettra d’écrire la langue amazighe en latin ou en tifinagh.

Ce projet a été élaboré en consultation avec le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), de plus, un accord a été passé avec la société Condor pour la réalisation dudit clavier en Algérie.

Par ailleurs, dans le cadre de la promotion de la langue amazighe, le HCA et le Ministère de la Justice organiseront demain, du jeudi, un symposium national de formation et d’information sur l’apprentissage de cette langue au profit des fonctionnaires de l’administration du ministère de la Justice, nous apprend le site d’information ObservAlgerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE