L’Algérie est le pays du Maghreb qui compte le plus fort taux d’obésité parmi ses citoyens, selon une étude réalisé par l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

En effet, les chiffres de la FAO indiquent que 15,9 % des enfants et 17,5 % des adultes en Algérie sont touchés par l’obésité, plus de six millions d’algériens seraient donc en surpoids, alors que le pourcentage d’obésité chez nos voisins de l’Est est de 9 % chez les enfants et 23,8 % chez les adultes. 14,9 % des enfants et 17,3 % des adultes marocains sont également considérés obèses par cette étude de la FAO.

Face à ces chiffres alarmants, le ministre de la santé Abdelmalek Boudiaf a indiqué lors d’une rencontre nationale sur l’obésité qu’un plan national allait être mis en place afin de lutter contre ce problème de santé, insistant que la lutte contre l’obésité devait impliquer «tous les acteurs concernés et non pas uniquement les acteurs institutionnels, car, a-t-il expliqué, si l’Etat peut réglementer en matière de produits alimentaires, il ne peut pas réglementer le comportement alimentaire qui est, lui, tributaire des informations reçues, de l’éducation dispensée et de la disponibilité de produits sains, de bonne qualité et accessibles».

Rappelons que l’obésité est à l’origine de nombreux problèmes de santé, dont les accidents cardio-vasculaires, le diabète, les troubles respiratoires, la hausse du taux de cholestérol dans le sang…etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE