Pendant la tenue de la cérémonie du lancement officiel de la Fondation du Colonel Amirouche, l’icône de la chanson kabyle, Takfarinas, a fait son entrée dans la salle et est monté sur scène pour se produire à la surprise de tout le monde.

Au moment où la salle se préparait à la clôture de ladite cérémonie, le modérateur et chargé de la communication de ladite Fondation a invité, contre toute attente, le chanteur Takfarinas à interpréter une chanson qui a émus la salle, intitulée « Tamettut Bw-mjahed » (La femme du moudjahid), par laquelle il rend hommage à la femme kabyle qui a subi les supplices de la guerre, lorsque son mari a pris les armes pour combattre le colonisateur français.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE