Choc : voici comment Ennahar dénigre des opposants politiques
Choc : voici comment Ennahar dénigre des opposants politiques

Dans un nouveau dérapage du type qu’on lui connaît, le journal arabophone Ennahar, connu pour sa quête perpétuelle d’audience et son mépris des règles les plus élémentaires qui régissent le métier de journaliste, vient de mettre au point une nouvelle technique pour s’assurer une audience grandissante, tout en dénigrant au passage des opposants au gouvernement algérien.

Ce journal aux pratiques douteuses qu’on lui connaît vient en effet de nous révéler « un réseau de propagande » qui serait financé par l’ancien candidat aux élections présidentielles de 2014 Rachid Nekkaz, ce dernier serait en train de débourser des sommes d’argent colossales dans le but de « dénigrer des personnalités » parmi lesquelles Anis Rahmani, le directeur du groupe Ennahar. Ennahar, qui cite comme source un autre « média » méconnu mais aux pratiques tout aussi douteuses, appuie ses affirmations sur des captures d’écran de discussions sur le réseau social facebook entre trois individus présentés comme étant Rachid Nekkaz, l’écrivain et journaliste Hichem Aboud, ainsi qu’un certain « Amir DZ » dont le rôle est d’exécuter « le plan » fomenté par les deux premiers.

Sauf que Ennahar et « le média » qu’il cite comme source ne citent à aucun moment la manière avec laquelle ils ont obtenu lesdites discussions, pire encore, Ennahar présente dans ces discussions un Rachid Nekkaz dont les écritures sont entachées de nombreuses fautes d’orthographe, difficile à faire passer lorsque l’on sait que l’homme en question a grandi en France et est diplômé de l’université de la Sorbonne.

Rappelons que ce n’est pas la première fois qu’Ennahar a recours à des pratiques peu professionnelles afin de s’attirer davantage d’audience tout en dénigrant les opposants au gouvernement algérien dont ce média est réputé très proche.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE