Laâzib (Naciraia) : les élèves en grève pour dénoncer le salafisme
Laâzib (Naciraia) : les élèves en grève pour dénoncer le salafisme

Le modèle de l’Imam pieux guide de la société ne peut plus convaincre les algériens qui ont tout vu. En effet, un imam en fonction depuis 2002 dans une mosquée de la ville d’El Khroub -chef lieu de la commune et daîra éponyme dépendant de la wilaya de Constantine- a été condamné par le tribunal pénal à une année de prison ferme pour escroquerie et à verser 520 millions de centimes à sa victime.

L’homme de culte musulmane a reconnu durant sa première comparution devant le juge avoir emprunté des sommes d’argents et les avoir payé avec un taux d’intérêts élevé à ses victimes. L’imam s’est dit «se trouver dans l’incapacité» de couvrir les taux d’intérêt imposés par ses protagonistes en demandant au juge un délais pour pouvoir le faire.Des propos qui ont laissé l’audience perplexe, notamment que la bonification des crédits est interdite en Islam.

Le procureur de la République près le tribunal d’El Kherroub a requis quatre ans de prison ferme et à verser 10 millions de dinars à ses victime, en qualifiant l’affaire d’une gravité extrême.

Contrarié par des preuves avancées par ses victimes. L’Imam mis en cause a été condamné à une année de prison ferme et à verser 5,2 millions de dinars à l’une de ses victimes.

LAISSER UN COMMENTAIRE