Issad Rebrab revient et s'attaque au gouvernement
Issad Rebrab revient et s'attaque au gouvernement

Issad Rebrab, PDG du groupe agro-alimentaire Cevital, a tiré à boulets rouges sur le gouvernement et fustigé la politique économique de ce dernier dans un entretien publié par le magazine Jeune Afrique lundi 21 novembre.

En effet, le deuxième homme le plus riche en Afrique du Nord a sévèrement critiqué la politique économique du gouvernement, qu’il qualifie de « suicidaire » puisqu’elle est essentiellement basée sur le secteur des hydrocarbures tout en estimant qu’il est « urgent » de diversifier l’économie algérienne d’ici l’an 2030. » Ce ne sont pas les idées qui manquent mais l’absence de décisions. Il nous faut des hommes qui prennent des décisions très, très rapidement  » a-t-il martelé, fustigeant les actuels responsables politiques.  » N’importe quel économiste vous dira combien il est suicidaire pour un pays que son économie repose sur un seul produit, en l’occurrence le pétrole et le gaz pour l’Algérie  » a également déclaré Rebrab , avant d’ajouter  » Il est d’autant plus urgent de diversifier notre économie qu’en 2030 la population algérienne sera de 50 millions d’habitants. Il faut de l’emploi, du logement et des ressources énergétiques pour ces 10 millions d’âmes supplémentaires.  »

Lors de l’entretien accordé à Jeune Afrique, le patron de Cevital est également revenu sur l’affaire du rachat d’El-Khabar qui a été annulée par la justice.  » Des actionnaires d’El-Khabar qui traversaient des difficultés sont venus me voir. Je voulais les aider, je l’ai fait. Plus tard, les choses ont été mal interprétées. La justice a pris sa décision, je la respecte  » a-t-il déclaré à ce sujet, ajoutant que les médias n’étaient pas une priorité pour Cevital dans le moment présent.

Rappelons qu’Issad Rebrab, 72 ans, s’est lancé ces dernières années dans plusieurs projets d’investissement à travers le monde, notamment au Brésil, au Sri-Lanka et en Italie.

LAISSER UN COMMENTAIRE