Ait Aissi/ Compagne de nettoyage solidaire : Défit relevé !
Ait Aissi/ Compagne de nettoyage solidaire : Défit relevé !

Désormais, il va falloir y réfléchir  deux fois avant de balancer un sachet, une bouteille ou même un mouchoir par la fenêtre de sa voiture. En tout cas, dans le village d’Aït Aïssi dans la localité de Yakouren, à une cinquantaine de km à l’Est du chef lieu de la Wilaya de Tizi Ouzou, La route (CW158) desservant les différents accès au village s’est vu offrir, par ses habitants, un véritable lifting, allant parfois jusqu’à des dizaines de mètres à l’intérieur de la forêt. Un extraordinaire élan de solidarité à animé la jeune jeunesse de cette région pour prendre en main une situation connue de tous. En effet, comme sur le reste routes traversant la fameuse forêt de la région, destination prisée par beaucoup de gens en cette période de chaleur pour y trouver un micro climat particulièrement clément, la pollution, visuelle notamment, est devenue un réel problème. Conséquence directe de cette affluence et de l’incivisme de certain de ces usagers, les bords de routes sont devenus de véritables décharges, dans ce cas en particulier, au lieu dit Tthivivrassine.

De bouche à oreille puis à l’oreille du président de l’association d’activités de jeunes « Ilmeẓyen n at Σisi », monsieur Massinissa KARA, « Les gens qui veulent profiter de cet endroit magnifique sont les bienvenus, nous aimerions que dorénavant, chacun respecte cette action et ce lieu en repartant avec ses déchets, en attendant plus de moyens » déclare-t-il. Ce qui était il y a encore quelques jours une idée est devenu un réel projet puis une action, ce samedi 30 Juillet. Ainsi durant trois après-midi des plus chaudes, gilets au dos et gants aux mains, des dizaines de jeunes ont investi cette route pour y ramasser les déchets entassés, ou éparpillés parfois jusqu’à 40 m à l’intérieur de la forêt. La solidarité des passants n’a, elle aussi, pas manqué au rendez-vous, bouteilles d’eau, offrandes d’encas et bien entendu les sacs poubelles, indispensable à cette opération, finalement grandiose. Plus de 1550 sacs poubelles ont été remplie en trois jours d’une incroyable énergie, 30 affiches de sensibilisation ont également été posées, jeunes et moins jeunes du village s y est sont dévoués.

L’APC de Yakouren, de son côté n’a pas manqué de répondre à la sollicitation de ces jeunes soucieux de leur environnement, de la nature et de cette forêt en particulier. Un camion de ramassage à été mis à disposition pour le transport des sacs jusqu’à la décharge communale, une partie des sacs a également été fournie par cette même APC. Cette action tient particulièrement à cœur aux jeunes gens qui tiennent les rennes de l’association citée plus haut. Après avoir lancé une bibliothèque avec plus de 2000 livres à disposition, et mis sur pied une salle de musique équipée, ces jeunes se sont fixé comme objectif de faire prendre à la population conscience de la nécessité de protéger l’environnement.

En ce deuxième jour d’action, dimanche 31 Juillet, la foule ne faiblit pas, bien au contraire, l’équipe s’est agrandit et la tranche d’âge s’est élargie, de plus en plus de personnes adhèrent à cette initiative, parmi eux un enseignant à la retraite à tenu lui aussi à faire sa part du boulot, « C’est une très bonne chose qui à été entreprise, nous n’allons pas nous décourager, et nous allons poursuivre partout où la situation est similaire autour et à l’intérieur du village. » assure-t-il. « Il n y a pas que des salisseurs, finalement, il y a autant si ce n’est plus, de citoyens conscients de la situation et soucieux de la nature, la preuve est la réponse à cet appel », déclare un autre participant. Troisième jour de mobilisation et la volonté de ces jeunes ne s’affaiblit toujours pas, le ramassage se poursuit le long de la route en amont du village, on atteint maintenant 3.7 km de route sillonnée de part et d’autre de la chaussée.

L’appel pour la quantième journée de volontariat à reçu une fois de plus une réponse favorable, petits et gros bras ne fatiguent pas à la faveur de cette juste cause. Cette fois ci, les volontaires s’attaquent aux chemins dans l’enceinte du village. 150 sacs supplémentaires seront remplis, pour 3.4 Km de routes et ruelles faisant la boucle principale du village et pas moins de cinq (05) places seront nettoyées jusqu’au moindre coin. Déterminés, les volontaires décident de programmer aussitôt une cinquième journée en ayant pour mire le cimetière en amont des premières habitations et à la lisière de la forêt. Ce n’est pas fini ! Ces jeunes sont déterminés à attaquer d’autres nids à déchets, cette fois ci à l’intérieur du village. Les prochains rendez-vous d’action sont déjà pris en attendant le reste du programme a priori riche.

Ainsi, en sept (07) journées de solidarité et d’un dévouement inédit, le bilan s’élève à près de 2000 Sacs poubelles, et pas moins de 10 km de routes sillonnées. Fières d’avoir réalisé cet exploit, la dernière journée quant à elle est consacré à la finalisation du nettoyage mais aussi et surtout à l’implantation de panneaux préventifs, panneaux que ces même volontaires ont fabriqués de leurs propres mains, dont le nombre est désormais porté à 80, le long de la route et à l’intérieur de la forêt.

Ce petit coin de paradis, comme d’ailleurs tout ce que sait faire la nature spontanément, a bien mérité cette belle solidarité autour d’une noble initiative et d’une cause rassembleuse. Le défit à été relevé et la réussite est admirable.

 

anfas

Mohand A

LAISSER UN COMMENTAIRE