Des jeunes écoliers marchent des kilomettres pour aller à l'ecole

Faute à la fermeture d’une école de proximité, et au manque de moyens et de choix, les parents se trouvent dans l’obligation d’envoyer leurs enfants à une école plus distante.

C’est le cas d’Ath Yevrahim, un village éloigné, à six kilomètres du chef-lieu de la commune de Mchedallah (Bouira).

Le manque des moyens de transport laisse ces écoliers du primaire, collégiens et lycéens faire à pieds et chaque jour, même dans les temps les plus hivernales, en se réveillant de bonne heure, le long et le seul trajet qui mène vers l’école et arriver à tôt . Ça fait longtemps que ça dure.

Les habitants de ladite localité, affirment avoir interpellé les autorités concernées sur leur situation dont ils souffrent au quotidien et espèrent une résolution qui mettra fin à ce marathon.

LAISSER UN COMMENTAIRE