Drogue à l'université de Tizi Ouzou : les statiques alarmantes sur l'implication des filles
Drogue à l'université de Tizi Ouzou : les statiques alarmantes sur l'implication des filles

Les statistiques rendues publiques sur la consommation de drogue dans l’université de Tizi Ouzou, par des médecins résidents en épidémiologie et en psychiatrie du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Tizi Ouzou dans un récent rapport, doivent interpeller la société sur la gravité de la situation.

En effet, le rapport tire la sonnette d’alarme sur le taux d’étudiants et étudiantes de l’université de Tizi Ouzou consommateurs de drogue, dont le cannabis reste la substance préférée de cette catégorie avec 70,8% suivi des psychotropes qui constituent 34,1%, alors que le coût élevé de la cocaïne freine encore sa consommation.

11% des étudiants consomment la drogue à l’université de Tizi Ouzou

Selon ledit rapport 11 étudiants sur 100 de l’université de Tizi Ouzou consomment la drogue, pire encore, 18% des consommateurs sont des filles absorbées par ce fléau qui gangrène notre société.

38% des étudiants algériens consomment de la drogue

Dans un autre rapport rendu public en 2015 traitant le même sujet sur le niveau national, effectuée dans 10 wilayas d’Algérie a révélé un taux relativement plus élevé atteignant 37,7% des étudiants ont pris déjà de la drogue avec 73.3% pour le sexe masculin et 6.7% chez le sexe féminin et la tranche d’âge la plus touchée est celle de 19 à 24 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE