Les femmes et les mineurs au cœur de la délinquance à Tizi Ouzou
Les femmes et les mineurs au cœur de la délinquance à Tizi Ouzou

L’implication des femmes et des mineurs dans la criminalité et les affaires de délinquance, est de plus en plus alarmant. En effet, le dernier rapport sanctionnant les activités des services de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou durant le deuxième trimestre de l’année en cours, rendu public par ses services de communication et faisant état de 123 affaires traitées, illustre l’implication de ces deux franges de la société dans ces fléaux.

 

La répartition des personnes et le taux d’implication des femmes et des mineurs dans le rapport cité par JI est comme suit :

Les personnes mises en cause dans ces crimes et délits dont la plupart ont eu profil avec coups et blessures volontaires, menaces et injures, sont au nombre de 166. De ces 166 personnes impliquées, 19 d’entre elles sont des femmes.

Les mineurs aussi sont de plus en plus nombreux à filer du mauvais coton. Le bulletin de la cellule de communication de la sûreté de wilaya note effectivement qu’ils sont 04 mineurs à être impliqués dans ces 123 affaires.

Concernant la suite de ces affaires, le communiqué de la police mentionne que 64 personnes ont été présentées au Parquet dont 05 ont été placées en détention préventive et 59 autres ont été citées à comparaître.

Concernant les dossiers reconnus de nature judiciaire, les services compétents de la police en transmis 59 au Parquet. S’agissant des affaires relatives à l’atteinte contre les biens, les mêmes services ont traité 25 affaires où 39 personnes dont 04 femmes sont mises en causes. Dans ce cas aussi, des mineurs sont mis en cause.

Leur nombre est de 07. Dans les 25 affaires, 16 ont été présentées au Parque. Cinq d’entre elles ont été mises en détention préventive et 11 ont été citées à comparaître. La cellule de communication de la sûreté de wilaya relève également que 15 dossiers judiciaires ont été transmis au Parquet.
Au volet relatif aux infractions à la législation des stupéfiants et substances psychédéliques, les mêmes services ont traité 20 affaires où 38 personnes sont mises.

Une trentaine de ces individus ont fait l’objet d’une présentation devant le Parquet. Le document policier relève que ce cadre précis, 12 d’entre eux ont été placés en détention préventive et 18 autres ont été mises sous contrôle judiciaire.

Concernant les dossiers judiciaires, la transmission au Parquet a porté sur 06. Quant aux affaires relatives aux crimes et délits contre la chose publique, à l’exemple l’ivresse publique, la conduite en état d’ivresse et outrage à corps constitué, le rapport de police fait mention que les services de police ont traité 31 affaires dans lesquelles sont impliquées 41 personnes dont 04 d’entre elles sont des femmes.

Dans ce cas là, la frappe policière a touché aussi 04 ressortissants étrangers. Seize de ces 41 personnes impliquées ont été présentées au Parquet. Deux d’entre elles ont été placées en détention préventive, 14 ont été citées à comparaitre, et 25 dossiers judiciaires ont été transmis au Parquet, selon le communiqué de la police.

S’agissant atteinte aux bonnes mœurs, 06 affaires ont fait l’objet d’un traitement par les services compétents de la police. De ces affaires portant sur l’atteinte aux bonnes mœurs, 07 personnes y sont impliquées. Et toutes les sept ont été présentées devant le Paquet. Celui-ci, après étude, a placé deux d’entre elles détention préventive et considéré les 05 à comparaitre en citation.

En matière d’infractions économiques et financières, les compétences policières ont traité 34 affaires où 36 personnes y sont impliquées. Parmi ces personnes impliquées figurent un mineur et un ressortissant étranger.

Le communiqué de la police note que 27 de ces individus impliqués ont été présentées au Parquet. Deux personnes ont été placées en détention préventive et 25 autres ont été citées à comparaitre.

Le document policier précise également que 07 dossiers de nature judiciaire ont été transmis au Parquet.
La cellule de communication de la sûreté de wilaya relève également que dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, pas moins de 451 opérations Coup de Poing, ont été initiées durant la période considérée.

Les policiers ont ciblé 492 points dont quartiers sensibles, lieux publics, cafés maures, marchés, gare routière et chantiers de construction. Trois mille deux cent quatre-vingt personnes ont été contrôlées dont 08 femmes et 05 mineurs.

Le communiqué de la police relève que 41 de ces personnes contrôlées ont été présentées au Parquet pour divers délits dont 07 d’entre elles ont été placées en détention préventive. Au volet de la sécurité publique, le communiqué policier relève que les services compétents de la police ont recensé 38 accidents de la circulation au cours desquels aucun décès n’est à déplorer. En revanche, ces accidents ont entraîné la blessure de 41 personnes.

L’intervention de la police routière a porté également sur la sensibilisation des usagers de la route sur la prudence dont chacun doit faire preuve. Enfin, le document policier a fait mention des activités policières menées dans le cadre de la réglementation générale à l’exemple du contrôle de certaines installations dites « classées » .

(Avec journaux)

LAISSER UN COMMENTAIRE