Ferhat Mehenni annonce la désignation d'«ambassadeurs Kabyles» à travers le monde
Ferhat Mehenni annonce la désignation d'«ambassadeurs Kabyles» à travers le monde

Le message que personne ne voudrait recevoir ? C’est l’expression utilisée par les professionnels de la sécurité du web pour désigner une alerte de Google, Microsoft, Facebook ou twitter, mettant en garde leurs utilisateurs sur une éventuelle tentative de piratage  soutenue par un gouvernement.

A en croire à Siwel, une agence d’information électronique créée par le «Gouvernement provisoire Kabyle» fondé à son tour et présidé par Ferhat Mehenni. Ce dernier aurait reçu une alerte de Google sur «des personnes malveillantes soutenues par un gouvernement tentent de voler » son mot de passe.

Ferhat Mehenni, leader de la mouvance prônant l’«indépendance de la Kabylie», aurait envoyé des captures écran du message qu’il a reçu à la rédaction de ladite agence.

Faisant le parallèle entre cette alerte et le rapport semestriel publié par Google et qui révèle une demande du gouvernement algérien pour avoir des informations sur un utilisateurs algérien et dont le géant du web n’a pas accédé. Le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) pense que son leader serait la cible de la requête des autorités algérienne.

Pour rappel, le géant américain a rendu public son rapport semestriel des «Demandes de renseignements sur les utilisateurs» en expliquant qu’il « reçoit régulièrement des demandes de renseignements sur un utilisateur émanant d’administrations et de tribunaux du monde entier».

Ce qui est de l’Algérie, c’est la première fois que Google révèle une demande de la part de l’exécutif de Sellal, sur un seul compte d’utilisateur, une demande déclinée par ses services. Google a refusé de fournir les informations requises par le gouvernement algérien.

Ferhat Mehenni reçoit de google le «message que personne ne voudrait recevoir» !
Ferhat Mehenni reçoit de google le «message que personne ne voudrait recevoir» !

LAISSER UN COMMENTAIRE