Le film western le plus célèbre  » Le bon, la brute et le truand  » a été adapté en kabyle. Voici la première partie du film.

Réalisé par Sergio Leone a inspiré la production culturelle de beaucoup de pays depuis sa première projection qui date du 23 décembre 1966. Le film culte avec Clint Eastwood à l’affiche a été traduit par des jeunes d’Aokas (Béjaia).

Ce film est l’une des œuvres anciennes les plus intarissables où le rôle que joue chacun des personnages principales symbolise des morales émouvantes où le bon, altruiste qu’il est, peut commettre un crime à cœur chaud et sang froid, et le plus mauvais peut faire preuve d’abnégation malgré lui.

Il convient tout de même de noter que l’interprétation que propose cette équipe kabyle porte en elle une traduction amateur. Le doublage qui est entré dans la sphère culturelle kabyle il y a quelques années de cela, et a déjà marqué une certaine progression, notamment dans les films et desseins-animés déjà doublés en kabyle.

LAISSER UN COMMENTAIRE