Mort d'un ancien GLD à Bouira : Six suspects arrêtés
Mort d'un ancien GLD à Bouira : Six suspects arrêtés

La circonstances de la mort d’un ancien membre des Groupes de légitime défense (GLD), dont le corps avait été retrouvé dans la matinée d’hier 1er novembre gisant au milieu d’une mare de sang, commencent à être clarifiées.

En effet, l’homme âgé de 51 ans n’aurait pas été victime d’un acte de représailles de la part des terroristes qu’il avait combattus durant les années 1990, mais il aurait plutôt été tué pour une affaire « d’honneur », selon ce que rapporte aujourd’hui le quotidien « Liberté ».

La victime aurait eu des problèmes avec une famille conservatrice de sa région, et se serait à maintes reprises rendu coupable de harcèlement à l’adresse d’une jeune fille issue de cette même famille, à laquelle il aurait fait des propositions « indécentes ». La jeune fille se serait alors plainte auprès de ses frères afin qu’ils le poussent à s’éloigner d’elle, ces derniers auraient alors guetté la victime et l’auraient assassiné dans l’après-midi d’avant-hier 31 octobre.

La même source précise que l’arme de chasse ainsi que les effets personnels de la victime auraient été retrouvé au domicile de ladite famille, dont les six membres ont été interpellés et placés sous mandat de dépôt.

Rappelons que la victime, un ancien GLD, n’avait plus donné signe de vie depuis qu’elle était sortie chasser dans l’après-midi du 31 octobre, son corps avait été retrouvé dans la matinée d’hier 1er novembre dans une forêt non loin de son domicile, son arme et ses effets de chasse avaient été dérobés, vraisemblablement pour faire croire à un acte de représailles de la part de terroristes.

LAISSER UN COMMENTAIRE