Tizi Ouzou organise la 9ème édition du salon Djurdjura du livre
Tizi Ouzou organise la 9ème édition du salon Djurdjura du livre

Le salon Djurdjura du livre est revenu cette semaine à Tizi Ouzou. C’est un événement capital pour les amoureux de la lecture en général, et la jeunesse de cette région en particulier. 

La neuvième édition du salon « Djurdjura » du livre a ouvert ses portes depuis jeudi, 24 novembre, sous les auspices de la direction de la culture de Tizi Ouzou, à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou et de son annexe d’Azazga. Habituellement, cet événement, où des écrivains et des éditions de pointe exposent leurs œuvres au public, est une occasion pour les amoureux de la littérature et de la culture de se rencontrer. Il abrite également des conférences et des hommages rendus à des pointures de la littérature et de la culture.

Cette année, le salon Djurdjura du livre rendra hommage à des figures de proue de la plume méditerranéenne et algérienne en particulier, à l’image de Nabil Farès (psychanalyste, écrivain et poète), Fanny Colonna (anthropologue algéro-française) ainsi que Brahim Mohamed Salhi, professeur en sociologie, ancien doyen de la faculté des sciences humaines et sociales de l’Université de Tizi Ouzou, et membre du CRASC. Des témoignages sur leurs vies et leurs œuvres ont été présentés par des enseignants et des écrivains dès l’ouverture du Salon.

En outre, des pièces de théâtre, des présentations de films et films-documentaires sur des thématiques culturelles ainsi que des ateliers de formation sur la littérature et le livre seront organisés au profit des jeunes, et des élèves des établissements scolaires.

Le salon clôturera le mardi 29 novembre, avec la remise des prix au lauréats des concours organisés sur la poésie et le livre qui sera suivi de la présentation du chef-d’oeuvre théâtrale en kabyle « Julius Caesar » de William Shakespeare par l’association Thagharma d’Akbou.

LAISSER UN COMMENTAIRE