Un chrétien algérien condamné à trois ans de prison ferme
Un chrétien algérien condamné à trois ans de prison ferme

La cour de Sétif vient son rendre le verdict du procès en appel pour l’annulation des poursuites contre Sliman Bouhafs de confession chrétienne, condamné le 7 août dernier, à une peine de cinq ans de prison et une amende de 100.000 dinars pour « outrage au prophète et dénigrement des principes et préceptes de l’Islam ».

Sliman Bouhafs, le chrétien algérien a été condamné, aujourd’hui 6 septembre, à trois ans de prison ferme pour «atteinte à l’islam et au prophète», suite à des publications sur sa page facebook où il exprime des opinions religieuses.

Samedi 27 août, Amnesty international a appelé les autorités algériennes dans un communiqué « à libérer immédiatement et sans condition le militant Slimane Bouhafs, qui purge une peine de cinq ans d’emprisonnement en raison de ses publications sur Facebook ».

De son coté, La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme(LADDH) demande dans un communiqué rendu publique «la libération de Slimane Bouhafs qui n’a fait qu’exprimer son opinion d’appartenir à un autre culte religieux et la Ligue rappelle que la liberté de culte est garantie par les conventions internationales relatives aux droits de l’Homme ratifiées par notre pays et également reconnue par la Constitution » lit-on dans le communiqué.

Pour rappel, Sliman Bouhafs a été poursuivis pour atteinte « à l’Islam et au prophète Mohamed » suite a ses publications sur Facebook, et condamné en première instance par le tribunal de Beni Ourtilane à 5 ans de prison ferme et à 100 000 Da d’amende.

LAISSER UN COMMENTAIRE