Trois repères de l'identité kabyle inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO
Trois repères de l'identité kabyle inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO

Trois repères de l’identité algérienne en général et de la société kabyle en particulier seront prochainement proposés pour être classés au patrimoine mondiale de l’humanité, a annoncé hier 10 novembre le directeur du Centre national de recherche préhistorique, anthropologique et Historique (CNRPAH), le Pr. Slimane Hachi, cité par l’agence officielle APS.

Les trois repères de la société kabyle concernés sont le couscous, les chants villageois kabyles ainsi que les bijoux kabyles en argent, a annoncé le même professeur sur les ondes de la radio de Tizi-ouzou.

Le professeur Slimane Hachi a expliqué que le choix du couscous était motivé par le fait que ce plat représentait une tradition culinaire vieille de plusieurs milliers d’années, non seulement en Kabylie et en Algérie mais également à travers tous les pays d’Afrique du Nord, dont les traditions culinaires restent étroitement liées à ce plat.

Lire aussi : VIDÉO. Découvrez l’histoire et l’origine du « couscous » : Un plat berbère millénaire par Julie Andrieu

Pour les chants villageois Kabyles, le même professeur a expliqué que le dossier qui sera prochainement présenté devant l’UNESCO concernera les Achewiq, Tivougharine, les berceuses les chants de mariage, circoncision et de décès qui rythment la vie quotidienne de la société Kabyle depuis plusieurs siècles.

Enfin, pour les bijoux en argent, Slimane Hachi a précisé que les bijoux kabyles d’Ath Yanni seront eux aussi proposés pour être classés au patrimoine mondial de l’humanité pour la dimension culturelle et identitaire qu’ils représentent.

LAISSER UN COMMENTAIRE