Le penchant de la presse algérienne sur l'affaire du poissonnier marocain tué irrite visiblement la presse officielle du Makhzen
Le penchant de la presse algérienne sur l'affaire du poissonnier marocain tué irrite visiblement la presse officielle du Makhzen

La mort tragique du jeune Mohcine Fikri d’Al Hoceima (Maroc) a suscité l’indignation de la toile et de la communauté du Rif et a été le moteur d’un large mouvement de protestation pacifique dénonçant l’insolence et le mépris des autorités à l’égard des citoyens de cette région. 

Le fait que la presse internationale, dont celle d’Algérie, se soit penchée sur l’affaire en médiatisant la suite des événements déclenchés après la mort du jeune poissonnier n’a pas été du goût de la presse officielle marocaine. En effet, l’agence officielle marocaine MAP a descendu en flamme la presse algérienne pour l’intérêt que cette dernière a porté à l’égard de ladite affaire, l’accusant de vouloir attiser le feu au sein des protestataires marocains.

Le mouvement de contestation initié au Maroc contre « le mépris des autorités » a suscité la réaction de nombre de personnalités et d’organisations, sur la toile nord-africaine en général, dont certains estiment que se serait un « printemps arabe » qui est mis en marche à travers ce mouvement, en qualifiant les circonstances de la mort du jeune d’Al Hoceima par « la version d’un Bouazizi du Maroc« .

Ainsi, l’agence officielle MAP a fait part de sa version de la mort qu’elle qualifie « d’accidentelle » du « citoyen d’Al Hoceima » et a répondu à ce qu’elle qualifie de « tintamarre éditorial fielleux« .

« La presse algérienne fait feu de tout bois depuis plus d’une semaine et abreuve jusqu’à la lie ses lecteurs en leur ‘servant’ au quotidien le décès de Mohcine Fikri qu’elle érige en ‘l’événement’ de la région » rapporte la même agence, avant de rajouter que « le décès tragique de feu Fikri est instrumentalisé par l’Algérie pour servir ses vils desseins et faire croire à un foyer de tensions préoccupant dans la région« .

1 COMMENTAIRE

  1. C’est normal ! La presse Algérienne au lieu de s’intéresser à nous débarrasser de cette momie paralysée de Président BOUTEFLIKA coulé dans sa civière et qui nous empoisonne la vie, ils l’applaudissent et lui lèchent les bottes et, pour des sujets qui ne nous intéressent pas du tout je trouve des pages toutes entières réservées à des évènements sans aucune utilité ni intérêts. Il y’a là-dessus une Haine et une Rage manipulées contre nos Frères, les Marocains et leur Sahara.
    Le peuple algérien doit comprendre que le seul et unique ennemi de l’Algérie c’est le FLN, Le RND, BOUTEFLIKA et les Moudjahidine. Réveille-toi peuple Algérien.
    Chérif…..

LAISSER UN COMMENTAIRE