"Les médecins qui prescrivent "Rahmate Rebbi" à leurs patients seront poursuivis en justice"

Le Directeur Général (DG) de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos), Acheuk Youcef Chawki, a menacé d’ester en justice tout médecin qui prescrit à ses patients diabétiques non-salariés le supposé médicament anti-diabète intitulé « Rahmate Rebbi ».

Le DG de la CASNOS a expliqué à la presse, en marge du congrès du syndicat national des praticiens de la santé publique, que les médicaments que consomment actuellement les diabétiques sont conformes aux normes médicales, et que le traitement prescrit contre le diabète « ne peut se limiter à un seul médicament » .

Ainsi, le DG de la CASNOS déconseille la consommation de ce présumé médicament qui peut même causer la mort dans certains cas. C’est la raison pour laquelle le même responsable menace de poursuivre en justice tout praticien qui prescrit à son patient de substituer son traitement par le médicament « Rahmate Rebbi » .

Auparavant, des scientifiques, dont le président de l’association des diabétiques de la wilaya d’Alger, ont déconseillé aux malades le recours aux méthodes non-confirmées et affirment par là même que le diabète est une maladie chronique qui ne peut être traitée que par des méthodes scientifiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE