L’émission transmise sur Echorouk TV, «El Mahkama (Tribunal)» a coûté son poste à Madiha Allalou limogée par la direction de la télévision privée suite à des questions jugées trop osées.

Invitée au plateau de «Mahkama», la secrétaire générale de l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA) Nouria Hafsi n’a pas mâché ses mots face aux questions de Madiha Allalou qui est allée très loin en accusant la SG de l’UNFA de sélectionner de belles jeunes filles pour les responsables algériens. Niée par Nouria Hafsi, la question a coûté à la journaliste son poste .

Nouria Hafsi de son côté est allé très loin en accusant le chef de cabinet de la présidence algérienne et secrétaire général du Rassemblement National Démocratique (RND) Ahmed Ouyahia d’être un homme du Général Toufik, ex-patron mythique du Département des Renseignements et de la Sécurité (DRS) restructuré.

La secrétaire générale de l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA), n’a pas caché ses ambitions d’occuper le poste de secrétaire général du RND tout en accusant son actuel secrétaire général d’utiliser les militantes de son union.

La réplique d’Ouyahia n’a pas tardé. Dans une correspondance, le chef du parti a instruit les secrétaires des bureaux de wilayas de Saïda, Bordj Bou Arréridj et Alger de traduire les responsables concernés devant la commission de discipline. Il s’agit de Nouria Hafsi, Tayeb Zitouni, Mokhtar Boudina, et Smati Zoghbi. La direction reproche à ses quatre militants de vouloir semer «l’anarchie» dans les rangs du parti. «Devant la poursuite des comportements anarchiques qui continuent à contester les dispositions du cinquième congrès, nous avons décidé de recourir à l’application du règlement du parti», lit-on dans le communiqué rendu public.

LAISSER UN COMMENTAIRE