Les députés du Front de Libération Nationale (FLN) se tourne l’un contre l’autre sans épargner le troisième homme dans la hiérarchie de l’Etat algérien, le président de l’assemblée populaire nationale, Larbi ould Khlifa en l’occurrence. 

La démission forcée de l’ex-secrétaire général Amar Saadani de la tête de l’ancien parti unique, revient au devant de la scène via les altercations entre les députés et les cadres du parti de la majorité en essayant chacun de son côté de garantir sa place dans le prochain scrutin législatif.

L’altercation aurait éclaté lorsque Mohamed Djemei, chef du groupe parlementaire du FLN, a demandé la parole pour introduire un point d’ordre. Le président de l’APN, Larbi Ould Khlifa, aurait accédé à la demande de Mohamed Djemei avant de lui retirer la parole, estimant qu’il ne s’agissait pas d’un point d’ordre et refusant d’inscrire son intervention au PV de la séance en tant que tel.

Lire plus : VIDÉO. APN : violente altercation entre le chef du groupe FLN et Larbi Ould Khlifa

 

LAISSER UN COMMENTAIRE