L’Etat algérien distribuera 140 milliards de centimes aux députés de l’Assemblée Populaire Nationale  (APN) à l’occasion de la fin de leur mandat, dont chaque élu de l’hémicycle touchera 300 millions de centimes équivalentes de dix mois de salaires.

Les députés payé à hauteur de 30 millions de centimes par mois toucheront l’équivalent de dix salaires à leur sortie du parlement, une conquête somme de 300 millions de centimes, pour «service rendu» à l’Etat algérien.

Le total s’élèvera à 140 milliards de centimes pour les 466 députés dont les frais seront assumés par la caisse publique.

Des voix s’élèvent pour demander aux élus du peuple de donner l’exemple et refuser cette prime dans ces temps de vaches maigres, mais l’appel des uns et des autres  qui, dans leur majorité populiste, ne trouvent pas l’écho souhaité chez les députés algériens.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE