Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) a explicitement accusé le pouvoir algérien de détournement de l’argent public en révélant que le Font Monétaire International (FMI) a nié catégoriquement avoir reçu la somme de cinq milliards de dollars de la part de l’état algérien et dans le cadre d’un crédit.

«Si les experts du FMI ayant visité le parlement algérien, il y a peu, nient avoir reçu un prêt de la part des autorités algériennes en 2012, qu’on nous explique alors où est passé cet argent ?» s’est-elle interrogée tout en pointant du doigt le silence assourdissant des autorités qui refusent de commenter sur la question.

Lire : Prêt de l’Algérie au FMI : Graves accusations de Louisa Hanoune

Le chef du cabinet de la présidence et secrétaire général du Rassemblement National Démocratique (RND), Ahmed Ouyahia a répondu aux accusations de Louisa Hanoune «Dans l’accord avec le Font Monétaire International (FMI), la somme du crédit accordé par l’Algérie ne sera versée au FMI qu’une fois ce dernier la demande» en expliquant que «les cinq milliards de dollars dont Louisa Hanoune parle, sont toujours inclus dans les 121 milliards de dollars des réserves de change» dit-il.

En attendant la réplique de Louisa Hanoune, il reste à savoir si cette réponse d’Ouyahia est réellement la réalité des choses ou simplement de la poudre aux yeux …

1 COMMENTAIRE

  1. Que des mensonges depuis le 1er novembre 1954 à ce jour.
    Vous avez le courage de nous dire que le Cadavre de BOUTEFLIKA se porte bien et qu’il gère la situation à merveil. Dire ça sans avoir froid aux yeux. Mais quelles sortes de gueles vous avez? Un bidet aura honte!

LAISSER UN COMMENTAIRE