Dans une nouvelle sortie insolite du genre qu’on lui connaît, le député  » spécifique « , de son vrai nom Tahar Missoum, n’a pas trouvé mieux que de se couvrir la bouche et le nez avec un  » aâdjar « , pièce de l’habit traditionnel des femmes algéroises accompagnant le hayek.

Le député  » spécifique  » a en effet joint le geste à la parole en se couvrant la bouche et le nez avec un  » aâdjar  » lors de son intervention aujourd’hui à l’APN pour dénoncer la réforme des retraites, illustrant ainsi les dispositions de cette réforme qu’il estime être « injustes », du fait qu’elles étouffent les travailleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE