Les femmes mariées exerçant de hautes fonctions au sein de l’État algérien doivent renoncer à leur salaire au profit des caisses de l’État, car  » leurs maris pourvoient entièrement à leurs besoins « , a déclaré la ministre de la Solidarité sociale, Mounia Meslem .

La ministre, interrogée par un journaliste de la chaîne de télévision arabophone  » El Bilad TV  » qui lui demandait si elle était prête à renoncer à une partie de son salaire en ces temps de crise a en effet déclaré   » Les femmes cadres d’Etat devraient céder tous leurs salaires parce que nous, nous sommes mariées. Ce n’est pas nos revenus qui nous font vivre mais plutôt nos maris qui prennent soin de nous « .

 » C’est la moindre des choses et avec plaisir  » a ajouté la ministre, non sans affirmer au passage que les ministres ne bénéficiaient d’aucune prime de départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE