L’ancien joueur de l’équipe nationale algérienne et de la Jeunesse Sportive de la Kabylie (JSK), Mouss Saib a été sommé par son ex-coéquipier de l’EN et ex-président de l’Entente Sportive de Sétif (ESS), à parler en Arabe sous prétexte de nationalisme.

Hakim Serrar qui a tenté sa chance durant les législatives de 2012 et apparemment, l’homme qui a juré de quitter sa ville, Sétif en l’occurrence, car elle ne l’a pas élu député, veut faire de la politique sur le plateau d’une émission sportive et sa première victime était Moussa Saib … Un Kabyle !

L’ancien entraîneur de la JSK, s’exprimait en français avant que Hakim Serrar l’interrompe pour lui rappeler l’obligation de parler en Français. Moussa Saib n’a pas pu cacher son gène !

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE