Acheter une voiture neuve n’est plus dans le programme du citoyen algérien qui risque même d’écarter l’idée d’acheter une voiture occasion de bon état. En effet, depuis janvier 2016, le marché des voitures occasion a connu une inflation dépassant les 50%.

Le marché des voitures occasion subit une très forte hausse de la demande suite à la limitation de l’importation des véhicules neufs  et la décision d’abandonner l’importation des véhicules moins de trois ans.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE