Reçu comme « un chef d’Etat », Abdelmalek Sellal a fait une promesse aux saoudiens lors de son intervention à l’ouverture du Forum des opérateurs économiques algériens et saoudiens, en faisant allusion au conflit opposant l’Arabie Saoudite à l’Iran.

Abdelmalek Sellal a affirmé le soutien indéfectible de l’Algérie au royaume Wahabite en rappelalnt la place qu’occupent les lieux saints de l’islam chez les algériens « Tout le peuple algérien défendra la Mecque » en faisant allusion au missile tiré par des rebelles Houthis, néanmoins chiites et très proches de l’Iran, vers la Mecque.

Sellal a souligné « la volonté commune et forte » de l’Algérie et de l’Arabie Saoudite et des dirigeants des deux pays, le Président Abdelaziz Bouteflika et le serviteur des deux Lieux Saints de l’Islam, le roi Selmane Ben Abdelaziz, d’intensifier et diversifier leur coopération à travers l’augmentation du volume des échanges commerciaux, estimant que l’organisation de cette rencontre se veut une consécration de cette volonté commune.

Rappelant que l’Algérie avait lancé un programme important pour réaliser la croissance, diversifier l’économie et créer la richesse, le Premier ministre a souligné que des secteurs comme l’industrie, l’agriculture, le tourisme et les technologies de l’information et de la communication sont des secteurs prioritaires dans ce programme.

M. Sellal a mis en exergue dans ce contexte les liens historiques et les dénominateurs communs entre l’Algérie et l’Arabie saoudite, soulignant qu’ils contribuaient grandement à dynamiser la coopération et à établir des partenariats fructueux et bénéfiques aux deux pays.

Il a affirmé dans ce sens que tous les facteurs permettant la réalisation de cette démarche étaient réunis en Algérie, notamment la stabilité politique, les compétences universitaires et la main d’œuvre. Facteurs, a-t-il dit, qui augurent de perspectives « prometteuses » pour le marché algérien.

Le Premier ministre a mis en avant à cette occasion les « efforts considérables » consentis par l’Etat pour améliorer le climat d’affaires en Algérie réaffirmant la disposition du gouvernement à faciliter l’accès des hommes d’affaires saoudiens au marché algérien à la lumière des « perspectives prometteuses » pour l’établissement d’un « véritable partenariat » entre les opérateurs algériens et leurs homologues saoudiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE