VIDEO. Graves accusations du directeur d'EL Wattan contre l'armée algérienne et le ministre de communication
VIDEO. Graves accusations du directeur d'EL Wattan contre l'armée algérienne et le ministre de communication

Omar Belhouchet, Le directeur général du plus grand journal francophone algérien El Watan, invité à s’exprimer dans un débat organisé par le journal français LE MONDE sous le thème «Informer en Algérie, Pologne, Russie : un journalisme de résistance», a tiré à boulets rouges sur le pouvoir algérien, la police politique, l’actuel ministre de communication et le ministère de la défense.

Selon Omar Belhouchet, le pouvoir algérien mène une guerre silencieuse contre la presse libre «Il y a une guerre qui est menée en Algérie contre la liberté de la presse». Guerre judiciaire, plus de 200 procès en tout contre le journaliste algérien, et aussi financière. Depuis 1993, son quotidien « El Watan » est interdit de publicité publique et les entreprises privées qui seraient tentées d’acheter des espaces dans le journal sont régulièrement intimidées, menacées de procès.

Le directeur d’El Wattan rappelle que la police politique a été formée en Russie par le KGB et cette même police est utilisée contre la presse avant de rappeler que l’actuelle ministre de communication Hamid Grine était fonctionnaire d’un journal proche du Makhzen marocain d’où, selon Omar Belhouchet, ce dernier a importé la même méthode répressive contre la liberté d’expression.

Le DG d’El Watan explique à l’audience que «l’emplacement géographique de l’Algérie fait d’elle un foyer d’instabilité avec des frontières avec la Libye et le Mali (…) Nous constatons que le budget de la défense est exagéré, près de 10 milliards de dollars pour importer du matériel russe (…) parfois obsolète» accuse t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE