Interpellé par Jacques Lamblin, un député de droite élu d’une liste de Les Républicains, le ministre de l’intérieur français Bernard Cazeneuve a qualifié ce mardi à l’Assemblée française de « pratique inacceptable » le fait qu’une personne – comme Rachid Nekkaz puisse payer l’amende d’autrui, en l’occurrence d’une femme ayant porté un niqab.

Bernard Cazeneuve en réponse à Rachid Nekkaz, fait adopter au Sénat un amendement empêchant un tiers de payer une amende aux femmes verbalisées portant la burqa. Une pratique qui devrait cesser, selon Bernard Cazeneuve. Répondant à une question du député LR Jacques Lamblin, le ministre de l’Intérieur a affirmé que « nul ne peut se substituer à quiconque doit payer une amende. » dit-il.

Pour rappel, l’eurodéputé Nadine Morano a tenté d’empêcher Rachid Nekkaz d’accéder à la trésorier de Toul pour payer une amende d’une femme verbalisée pour port de voile intégral avant l’intervention de la police française qui a même menacé d’utiliser la force pour faire passer l’homme d’affaires algérien. Nadine Morano avait alors estimé sur Twitter qu’il ne fallait pas attendre « que Cazeneuve protège les Français ». Ce dernier lui a répondu que ce même jour, une loi était en discussion au Sénat pour empêcher à tout individu de se substituer à une amende.

LAISSER UN COMMENTAIRE