Un détenu américain qui purge une peine de prison à perpétuité, a catégoriquement refusé sa libération conditionnelle 63 ans après son incarcération dans une prison de Philadelphie.

En effet, le prisonnier du nom de Joseph Ligon avait été condamné en 1953 à la prison à perpétuité pour un double meurtre qu’il a toujours nié. Âgé de 16 ans à l’époque des faits, Joseph Ligon pouvait bénéficier depuis janvier 2016 d’une liberté conditionnelle, offerte par la cour suprême des États-Unis aux mineurs ayant été condamnés à la prison perpétuelle.

Néanmoins, Joseph Ligon a refusé sa libération conditionnelle car il a toujours clamé son innocence. « Il le fait par principe » , a déclaré Bradley Bridge, l’avocat de « Defender Association of Philadelphia », avant d’ajouter « Il ne veut pas être libéré sous conditions. Il veut vraiment être libéré. À ses yeux, il est resté assez longtemps en prison. »

LAISSER UN COMMENTAIRE